Site de l'académie de Versailles

Accueil > EVENEMENTS > Classe de CM2 (année 2012/2013) > Hôtel à insectes > Nous avons construit un hôtel à insectes dans le potager de l’école.

Nous avons construit un hôtel à insectes dans le potager de l’école.

mardi 16 avril 2013 par Mme Poinat

Texte d’Ellie Sadoun, élève de CM2

La visite de trois paysagistes

Dans notre classe, nous avons eu la visite de trois paysagistes. Elles nous ont expliqué que nous allions faire un petit tour dans la forêt, pour reconnaître des arbres et les dangers qui les menacent, et construire un hôtel à insectes.

Le projet

Elles nous ont appris à différencier les arbres, le hêtre, le chêne, le châtaignier et le marronnier. On les reconnaît grâce à leurs caractéristiques. Par exemple, le bouleau a un tronc blanc, gris et noir. Le chêne a des feuilles bien arrondies. Le hêtre a un grand tronc et une écorce lisse. Elles nous ont aussi montré différents insectes : le perce oreille qui a deux pinces au niveau des antennes, la guêpe qui féconde les fleurs et récupère le nectar, l’abeille qui a six pattes et deux antennes, le papillon qui a quatre ailes et deux antennes. Ensuite, elles nous ont montré le plan de l’hôtel et expliqué que celui-ce sera comme une petite maison pour abriter les insectes pendant l’hiver. Puis nous sommes partis dans la forêt.

La forêt et ses habitants

Dans la forêt, nous avons reconnu les différents arbres. Les trois jeunes filles nous ont dit que quand un arbre a été blessé, le tronc se recouvre d’une sorte de cicatrice que l’on appelle un « bourrelet ». Ce dernier empêche l’arbre de s’infecter à cause des insectes qui peuvent s’y introduire. Certains insectes sont un danger pour les arbres. Les paysagistes m’ont expliqué que les mauvaises herbes étaient comme des fleurs, mais que celles-ci ont été « chouchoutés » (arrosées, taillées..). Elles utilisent leur énergie pour sentir bon, être belles… Alors que les mauvaises herbes utilisent leur énergie pour se défendre. On ne peut pas planter une jolie fleur dans la forêt, elle ne pousserait pas. Puis nous sommes rentrés à l’école pour fabriquer l’hôtel à insectes.

La construction

Avec les trois étudiantes, nous avons coupé du bois avec la scie sauteuse, fait des trous avec la perceuse dans des rondins de bois pour les insectes. Avec les planches coupées, des équerres métalliques et des clous, nous avons monté l’hôtel sur des pieds en fer, puis nous avons planté ces pieds dans la terre. Ainsi hors de l’eau, la maison ne pourrira pas.

Ma conclusion

J’ai trouvé cette expérience très intéressante et la sortie en forêt, superbe. J’ai compris que cet endroit était représenté comme un équilibre et que cela est très important pour sa survie.

Texte d’Adam Kockler, élève de CM2

La journée nature
Mardi 19 mars, trois étudiantes sont venues pour nous donner des informations sur les végétaux et pour nous aider à construire un hôtel à insectes.
Ce matin, nous sommes allés en forêt et les étudiantes nous ont appris que le fruit du hêtre était la faîne et que son tronc est lisse, que le bouleau a un tronc grisâtre et que le chaton est son fruit.
L’après midi, nous avons construit un hôtel à insectes. Pour ce faire, nous avons utilisé du bois, des outils comme le marteau, la perceuse, le tournevis, la scie, etc. Nous avons enfoncé les pieds métalliques pour que l’hôtel à insectes soit stable, fait des trous et vissé des équerres pour poser les étagères. Puis les étudiantes ont monté le reste et l’hôtel était enfin prêt.
Cette sortie m’a vraiment plu, car j’ai appris des informations que j’ignorais comme qu’on était obligé d’enfoncer les pieds métalliques avec un maillet et non avec un marteau, et en plus je me suis bien amusé.
Adam

Documents joints

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
ECOLE D’AIGREMONT (académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Hervé, IEN de Saint Germain